26 octobre 2008

Laissons Lucie faire! (2000) de Emmanuel Mouret

Laissons Lucie faire!Elle :
Inconstance de l’amour pour un jeune homme lunaire aux allures de Fernandel et son amie Lucie. Ce badinage sentimental gentillet est un peu trop léger et est loin de la qualité des films de Rohmer.
Note : 2 étoiles

Lui :
Il y a beaucoup de bonnes choses dans Laissons Lucie Faire… à commencer par une rare fraîcheur. A 30 ans, le jeune Emmanuel Mouret apporte un ton différent, à contre-courant du cinéma français actuel. Pourtant il semble s’inscrire dans la droite lignée des Rohmer, de la nouvelle vague, de Woody Allen mais il semble aussi s’en affranchir totalement. Son cinéma est léger, semblant effleurer son sujet, faussement futile. Il parsème son film d’un humour multi facettes, parfois absurde, souvent farfelu, de nombreux gags de situations ou de dialogues pas toujours parfaitement mis en valeur. Emmanuel Mouret interprète lui-même le personnage principal, un jeu homme candide, timide et gauche, utilisant à merveille son faux air de Fernandel. Bien entendu on pourra reprocher à Laissons Lucie Faire d’être trop léger mais il y a un beau style en puissance dans le cinéma d’Emmanuel Mouret et, en attendant, on passe un bon moment car tout cela est vraiment très drôle.
Note : 4 étoiles

Acteurs: Marie Gillain, Emmanuel Mouret, Dolores Chaplin, Georges Neri
Voir la fiche du film et la filmographie de Emmanuel Mouret sur le site imdb.com.

2 réflexions sur « Laissons Lucie faire! (2000) de Emmanuel Mouret »

  1. J’aime beaucoup Rohmer, j’aime beaucoup la nouvelle vague et aussi Woody Allen (malgré parfois le côté auto satisfait de certains de ses films) mais là je n’ai pas vu le rapport, j’ai eu l’impression d’être devant du vide, devant un épisode de Taxi (pour la profondeur de l’analyse sociologique) ou devant un Max Pécas, mais avec quelque chose en moins, il n’y a plus là de gros gags consternants ni de séquences putassières, c’est donc bien plus supportable tout en n’étant pas plus palpitant.
    J’étais venu à « Laissons Lucie faire » sans le moindre a priori : DVD trouvé pour rien (parmi plusieurs chefs d’œuvre), ne connaissant pas le nom du réalisateur, ne pensant rien de particulier de l’actrice.
    En lisant les critiques j’ai été très étonné de la bienveillance générale qui entoure ce film. Je suis passé à côté comme on dit. Je redonnerai une chance au réalisateur, puisqu’apparemment il fait exprès – il filme ce qu’il veut filmer et non ce qu’il peut filmer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *