17 août 2008

Dialogue avec mon jardinier (2007) de Jean Becker

Dialogue avec mon jardinierElle :
Cette histoire d’amitié et de découverte de deux mondes différents entre un peintre parisien et un employé des chemins de fer n’est certes pas sans clichés sur la vie provinciale et les intellectuels parisiens mais elle est aussi touchante. Le duo Auteuil et Darroussin fonctionne bien et ne manque pas d’émotion. Jean Becker fait l’éloge de la vie simple, de la nature, du bon cœur et se moque gentiment du milieu artistique parisien. Sans être un grand film, on peut se laisser glisser dans la douceur apaisante de cette histoire qui fleure bon la nostalgie et les racines de chacun.
Note : 3 étoiles

Lui :
Un artiste-peintre parisien renoue des relations avec un ami d’enfance du centre de la France qui va lui communiquer une certaine simplicité de vie. Par son ton général, Dialogue avec mon Jardinier se situe un peu à part de la production habituelle. Jean-Pierre Darroussin donne vie à ce jardinier avec beaucoup de naturel, il est vrai que ce rôle convient parfaitement à son visage bienveillant et affable. Certes, cette confrontation ville / campagne n’est pas sans comporter quelques images d’Epinal, surtout du côté du « bon sens des gens simples » mais l’ensemble est assez plaisant et même amusant. Dialogue avec mon jardinier nous apporte une bouffée d’air pur.
Note : 3 étoiles

Acteurs: Jean-Pierre Darroussin, Daniel Auteuil, Fanny Cottençon
Voir la fiche du film et la filmographie de Jean Becker sur le site imdb.com.

Voir les autres films de Jean Becker chroniqués sur ce blog…

Une réflexion sur « Dialogue avec mon jardinier (2007) de Jean Becker »

  1. Peut-être que j’en attendais trop. J’avais beaucoup aimé « Les enfants du marais », du même réalisateur. Là, j’ai été un peu déçu, ne comprenant pas très bien ce que la forme cinématographique apportait à ce texte, que j’ai trouvé presque théâtral. Bref, une belle écriture, des images réussies, des acteurs de très bon niveau… mais un manque de souffle, à mon sens.

    Reste un « bonus » un peu personnel: une de mes bonnes amies qui a participé aux prises de vue à Nice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *