1 mai 2007

Le confessionnal (1995) de Robert Lepage

Le confessionnalElle :
Malgré ses cadrages intéressants, le film n’a su me retenir. Le scénario est confus et très lent à se mettre en place. L’accent canadien est très marqué et handicape quelque peu la compréhension. (Abandon)
Note : pas d'étoiles

Lui :
L’idée de base était prometteuse : un scénario qui se déroule pendant le tournage du film « I confess » d’Hitchcock et dont l’histoire principale présente des similarités avec le dit-film. Hélas, il n’y a en fait que fort peu d’imbrications et le film se révèle assez tape-à-l’oeil : Robert Lepage n’en finit plus de faire des plans originaux, des images spectaculaires, des transitions étonnantes, au point que l’on se détache de l’histoire. De plus, il se complaît à créer une ambiance assez angoissante qui semble finalement assez gratuite. Les dialogues en québécois sont parfois difficiles à comprendre.
Note : 2 étoiles

Acteurs: Lothaire Bluteau, Kristin Scott Thomas
Voir la fiche du film et la filmographie de Robert Lepage sur le site imdb.com.

Un commentaire sur « Le confessionnal (1995) de Robert Lepage »

  1. Je crois que  »Le confessionnal » est un grand film du cinéma québécois. À mon avis, l’histoire est raconté de façon brillante et suffisamment claire pour en comprendre tous les dénouements. C’est certain que ce n’est pas une comédie burlesque. Je n’ai pas senti  »l’ambiance angoissante » dont vous parlez mais plutôt un mal de vivre bien joué par Patrick Goyette. Il est certain que pour quelqu’un qui n’est pas familier avec le langage québécois, il peut être difficile de tout comprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *