Capitaine Blood (1935) de Michael Curtiz

Titre original : « Captain Blood »

Capitaine Blood Elle :
(pas revu)

Lui :
Ce film voit le premier grand rôle d’Errol Flynn; c’est celui qui va le lancer(*). Ce n’est guère étonnant car on trouve dans cette histoire de pirate au grand cœur tous les éléments qui feront sa grande popularité, notamment sa formidable présence à l’écran et son grand côté chevaleresque. Avec Olivia de Havilland, encore inconnue à l’époque, ils forment un de ces couples qui nous font vibrer d’émotion. Capitaine Blood La richesse du scénario, et la mise en scène précise de Michael Curtiz, contribuent également à rendre ce film toujours aussi agréable à regarder quelque 70 ans plus tard. Il fait partie de ces films dont on semble ne jamais se lasser…
Note : 4 étoiles

Acteurs: Errol Flynn, Olivia de Havilland, Basil Rathbone
Voir la fiche du film et la filmographie de Michael Curtiz sur le site imdb.com.
Voir les autres films de Michael Curtiz chroniqués sur ce blog…

Détail : Certaines scènes de bataille ont été reprises d’une version de 1924 tournée par un certain David Smith (Vitagraph).

(*) Avant « Captain Blood », Errol Flynn n’apparait qu’un total de 7 minutes dans des films à petit budget.  Il est engagé à la suite du refus de l’acteur initialement pressenti pour le rôle, Robert Donat (que l’on verra plus tard dans les « 39 marches » d’Hitchcok). Selon la légende, ce serait la femme de Jack Warner qui aurait recommandé Flynn en le décrivant comme le plus bel homme qu’elle ait jamais vu…

5 réflexions sur « Capitaine Blood (1935) de Michael Curtiz »

  1. ET je conseille aussi la lecture du roman du même nom de Mario Sabatini(également auteur de Scaramouche) d’où est tiré le scénario, du moins pour tous ceux qui aiment les romans de cap et épée.

  2. C’est vrai que ce film résonne comme un point de départ à plus d’un titre. Le premier grand rôle d’Errol Flynn
    Le premier duo avec Olivia de Havilland (ils se retrouveront six fois)
    Le premier duel où Flynn tue l’immense Basil Rathbone. Il deviendra le traitre,le félon que tous les amateurs de films de cape et d’épée adoreront voir se faire ocsire par Flynn.
    La première rencontre de Flynn et de Michael Curtiz Ils tourneront 7 chefs-d’oeuvres ensemble.
    Ce film inaugure aussi un genre merveilleux du film d’aventures : le film de corsaires. On put considérer qu’à ce titre, « L’Aigle des Mers » sonne comme une suite à ce film et que Peter Blood se confond souvent au personnage de Goeffrey Thorpe.PRECURSEUR!…

  3. Petit détail qui ne devrait pas échapper à un oeil averti : certaines scènes d’abordage de « Captain Blood » ont été insérées dans « L’Aigle des mers », réalisé en 1940 par le même Michael Curtiz.
    Cette pratique était courante à l’époque et les passages d’une poursuite à cheval la nuit dans « Les Aventures de Robin des Bois » ont été repris dans « Les Aventures de Don Juan », deux films avec… Eroll Flynn !

  4. Tiré du roman de Rafael Sabatini (et non Mario, qui est un réalisateur, comme il est écrit dans le 1er commentaire) « Captain Blood » a connu une version muette en 1924, réalisée par David Smith, avec dans le rôle titre J. Warren Kerrigan. David Smith (Faversham 1872 – Santa Barbara 1930) était un réalisateur anglais, qui a dirigé 79 films de 1915 à 1927.
    Deux autres romans de l’auteur ont également été portés 2 fois à l’écran :
    – « Scaramouche », par Rex Ingram en 1923, version muette avec Ramon Novarro, et en 1952 par George Sidney, avec Stewart Granger.
    – « The Seahawk » (« L’Aigle des mers »), mis en scène par Frank Lloyd en 1924, version muette avec Milton Sills, et en 1940 par Michael Curtiz, avec Errol Flynn.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *