22 février 2006

Tu vas rire mais je te quitte (2005) de Philippe Harel

Tu vas rire mais je te quitte Elle :
Mis à part quelques dialogues amusants, cette comédie ne présente pas grand intérêt. On évolue aux côtés d’une actrice superficielle au chômage qui rate ses castings et sa vie amoureuse. Une chose est certaine Judith Godrèche joue parfaitement les greluches. Philippe Harel a-t-il voulu faire une satire sur le monde du spectacle, je n’en suis pas si sûre. Philippe Harel semble avoir du mal à remplir et faire avancer son film.
Note : 2 étoiles

Lui :
Le personnage central a beau être une trentenaire un peu nunuche, on ne rit pas à ses dépens et c’est cela qui est assez remarquable dans Tu vas rire mais je te quitte. Au lieu de cela, on se range très vite de son côté et l’humour est plus un pur comique de situation ou bien un humour au détriment de ceux qui profitent d’elle. Cette réussite est due au scénario mais aussi, et surtout, à Judith Godrèche, à sa façon de prendre en main ce rôle de « ravissante idiote, pas si idiote que cela ». Elle n’est pas sans rappeler Miou-Miou par moments. Le film repose en grande partie sur elle. Le scénario apporte des situations intéressantes et quelques dialogues savoureux, mais il manque de cohérence et certains personnages secondaires sont un peu trop typés. Bien entendu, ton pourra dire que out cela n’est ni très profond ni très novateur… mais Tu vas rire mais je te quitte fait passer un vrai bon moment.
Note : 4 étoiles

Acteurs: Judith Godrèche, Ariane Seguillon, Coralie Revel, Wladimir Yordanoff, Sagamore Stévenin, Patrick Chesnais
Voir la fiche du film et la filmographie de Philippe Harel sur le site IMDB.

Voir les autres films de Philippe Harel chroniqués sur ce blog…

Une réflexion sur « Tu vas rire mais je te quitte (2005) de Philippe Harel »

  1. j’ai eu la grande joie de voir ce film hier qui m’a semblé une satire rès efficace du monde du cinéma , de la télévision et du spectacle français en général, de l’intelligentia parisenne , son orgueil et sa vacuité profonde cacher derrière une soi disante culture.. j’ai été ébloui par judith godrèche que je connaissais mal, ébloui tant par la femme que par l’actrice, Mademoiselle Godrèche mes profonds respects.. si le hasard vous fait lire ces lignes.. J’ai moi même fait du théatre et du cinéma à paris pendant 10ans et j’ai croisé nombre des personnages présents dans le film, ce ne sont pas des caricatures! ils existent! le personnage de Judith Godrèche est rayonnant de naiveté , de pureté , empreint d’une véritable démarche artisitique . Ce film est bien plus profond qu’il n’y parait car il s’inspire dune réalié , la dégénérécence de notre milieu artistique, le casting est charmant et original.. ce film est un souffle de simplicité dans un monde trop aigu .Merci M Harel et merci Melle Godrèche. Bravo!

    Cyril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *