4 février 2006

Le Rebelle (1949) de King Vidor

Titre original : « The Fountainhead »

The FountainheadElle :
On passe un bon moment avec ce film qui prône la liberté de création et le rejet du conformisme culturel. Gary Cooper incarne un valeureux architecte, précurseur du modernisme et qui s’en tient à ses principes et sa vérité artistique contre vents et marées. King Vidor fait un portrait au vitriol des financiers et hommes d’affaires véreux. L’argent et le pouvoir sont rois. L’intégrité et l’authenticité des sentiments n’ont pas de place dans ce monde de brutes. Patricia Neal en vamp frustrée est superbe.
Note : 4 étoiles

The FountainheadLui :
S’inspirant de la vie de l’architecte Franck Llyod Wright, le scénario donne une vision assez exaltée de la créativité dans l’absence de concession. Les mécanismes du scénario sont simples mais réussissent parfaitement car King Vidor met en scène un Gary Cooper très puissant, qui transcende son personnage et formidablement secondé par la jeune Patricia Neal (qui ne fera pourtant pas une carrière fulgurante par la suite). Un beau film.
Note : 4 étoiles

Acteurs: Gary Cooper, Patricia Neal
Voir la fiche du film et la filmographie de King Vidor sur le site IMDB.

Voir les autres films de King Vidor chroniqués sur ce blog…

5 réflexions sur « Le Rebelle (1949) de King Vidor »

  1. La dernière scène d’élévation et de chute donne au film une vraie dimension tragique; c’est une métaphore, comme on osait en faire à cette époque, du bonheur humain et de sa fragilité, peut-être aussi de la nécessité de bâtir pour que quelque chose reste..

  2. Bonjour, je cherche à voir ce film. Auriez-vous une idée d’où je pourrais le trouver.
    Merci d’avance.

  3. Hélas, ce film n’est semble t-il pas actuellement disponible en DVD. Il reste la possibilité du marché de l’occasion ou d’un passage sur une chaîne satellite.

  4. Je rentre le site dans mes marque page car on apprend au moins que le film est inspiré de la vie de Frank LLoyd Wright, ce qui n’est pas evident quand on le sait pas et qu’on parcourt les synopsis du film sur d’autres site de cinéma

  5. Oui, le film est basé sur un livre, une biographie très très romancée de F.L. Wright, écrite par Ayn Rand, romancière d’origine russe. Elle en a elle-même écrit l’adaptation en scénario pour ce film.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *