17 décembre 2005

Men in Black II (2002) de Barry Sonnenfeld

Men in Black II Elle :
(n’a pas souhaité le voir)

Lui :
Il est assez étonnant de voir comment le réalisateur de Men in Black parvient à trouver le ton juste, à bien doser les ingrédients, sans donner dans la surenchère d’effets ou de lourdeurs, surenchère si coutumière à Hollywood. S’il y a un peu moins d’humour que dans le premier volet (et Will Smith s’est d’ailleurs beaucoup calmé dans son jeu), il reste assez de dérision pour rendre merveilleux tous ces extraterrestres et c’est un vrai spectacle à regarder. Les animations sont parfaites, le clou étant à mon avis le chien causeur intarissable… La scène où il se met à brailler dans la voiture toutes vitres baissées est assez mémorable.
Note : 4 étoiles

Acteurs: Tommy Lee Jones, Will Smith
Voir la fiche du film et la filmographie de Barry Sonnenfeld sur le site IMDB.

Voir les autres films de Barry Sonnenfeld chroniqués sur ce blog…

4 réflexions sur « Men in Black II (2002) de Barry Sonnenfeld »

  1. Pour ma part, j’ai autant aimé le II que le I, et même davantage. Et je trouve au contraire qu’il y a beaucoup d’humour, plus (et plus fin) que dans le I.

    Dans le premier volet, pour une partie (trop) substantielle des scènes, l’humour réside dans les contorsions grotesques de l’acteur jouant l’extraterrestre affublé la peau d’un agriculteur. Ces scènes-là sont un peu pauvres — mais les autres sont souvent excellentes et parfois d’un équilibre assez fabuleux.

    Dans le deuxième volet, tout l’humour est fin (sauf le « chien » qui parle et les « vers », l’un comme les autres étant sciemment un peu vulgaires, mais avec élégance et décalage, et sans que ce volet de l’humour ne soit envahissant ni jamais long). J’adore précisément l’humour qui domine dans le II, lié à des clins d’œils visuels ou scénaristiques, à des relations vachardes entre les coéquipiers, à des petits détails pas appuyés, à des petites surprises (et la chute de la scène d’introduction, juste après le générique, donne le ton). Et vraiment, ça foisonne ! Pour moi, le II est encore plus réussi que le I, mieux équilibré, avec des extraterrestres plus variés (ou en tout cas dont la variété est mieux incarnée, mieux développée, il y a plus d’extraterrestres qui « existent » dans l’histoire), une méchante plus réussie, de l’humour plus subtil et décalé, un scénario plus cohérent.

    Je viens de revoir les deux, et je place le II devant.

    Quoi qu’il en soit, les deux volets sont réjouissants et réussis. Et il faut noter une caractéristique extraordinairement rare aujourd’hui pour des blockbusters : ils sont courts. Là où 99% des blockbusters font au moins 2 h et souvent 3 h (dont une heure de trop juste pour étirer les scènes spectaculaires), Men in Black ne dure qu’1h25 et Men in Black II seulement 1h20. Autrement dit, sur l’intention ils refusent le format standard, et sur le résultat ils n’ont pas une seconde de gras en trop. À saluer !

  2. Addendum :

    J’ai vu le troisième volet hier soir (je ne l’avais encore jamais vu).

    Il est très bon aussi, mais assez différent des deux premiers. Le III est beaucoup plus un « film de science-fiction et d’action », avec certes de l’humour, mais avec aussi des aspects un peu sombres ou tristes. Dans le genre « film de SF », le III est excellent, car il y a une vraie épaisseur du récit (avec des aspects bizarres du début qui s’expliquent à la fin) et des personnages, une base SF plutôt bien construite (c’est « SF » très au-delà de la présence d’extraterrestres, mais je n’en dis pas plus pour ne rien déflorer), un fil thriller bien mené… et de l’humour, à un niveau qui est rare pour ce type de films d’action SF.

    Donc très bon film, mais très différent. Ce n’est plus une comédie. L’humour est présent, mais infiniment moins que dans les deux premiers volets. Ce n’est plus le même équilibre. Difficile de comparer, tant c’est un autre genre, mais je dirais que je préfère le II, puis le I, puis le III (dont le début déstabilise, mais qui finalement trouve bien son rythme et dont la fin justifie le début). Comme vous aimez la SF en général, y compris d’action et avec des « constructions SF », vous devriez aimer Men in Black III (je parle au conditionnel car, comme vous ne l’avez pas chroniqué, je suppose que vous ne l’avez pas vu). Mais il faut savoir qu’il n’est pas dans le même ton que les deux premiers.

  3. Effectivement, je n’ai pas vu Men in Black III… Je me souviens plus pourquoi j’avais (probablement) décidé de ne pas le voir. 😉
    Je vais tâcher de corriger cela dès que j’en aurai l’occasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *