16 mai 2005

Sauve-moi (2000) de Christian Vincent

Sauve moiElle :
Roubaix : des cités grises et pauvres et des gens très modestes pour les habiter. Christian Vincent a le mérite de mettre en scène des thèmes sociaux rarement abordés au cinéma. Avec Sauve-moi, il nous fait pénétrer dans l’univers des RMistes, chômeurs, des travailleurs au noir, des sans-abri et des immigrés. La lumière est crue et peu flatteuse. La mise en scène est sobre et dépouillée. Les acteurs peu connus sont convaincants et Roschdy Zem, l’algérien au grand cœur, est émouvant. Le réalisateur concentre son attention sur ces personnages peu gâtés par la vie. Victimes de patrons peu scrupuleux, de recouvreurs de dettes cyniques, ceux-ci subissent plus leur sort qu’ils ne peuvent le prendre en main. Le constat est pessimiste et sans espoir. Restent l’amour, l’amitié et la solidarité qui scellent ces trajectoires.
Note : 3 étoiles

Lui :
Vivant de petits boulots à Roubaix, Mehdi rencontre une roumaine qui débarque pleine d’illusions. C’est le point de départ du scénario de Sauve-moi qui va permettre à Christian Vincent de nous dresser le portrait d’un petit groupe de personnes, tous vivant assez difficilement, mais liés entre eux par des liens d’amitié. Le cinéaste parvient à donner une chaleur à ses personnages, tout en laissant bien présente la pression d’un quotidien marqué par des situations précaires. C’est cette proximité des personnages qui lui permet d’éviter les écueils du film social manichéen : point de coupable montré du doigt et les personnages ne sont nullement typés à l’extrême. L’interprétation nuancée et délicate de Roschdy Zem est d’ailleurs assez représentative du propos du film.
Note : 3 étoiles

Acteurs: Roschdy Zem, Rona Hartner, Karole Rocher, Olivier Gourmet
Voir la fiche du film et la filmographie de Christian Vincent sur le site IMDB.

Voir les autres films de Christian Vincent chroniqués sur ce blog…

Une réflexion sur « Sauve-moi (2000) de Christian Vincent »

  1. en ce qui concerne l’aventure entre mehdi et la roumaine je dirai l’origine thnique de cette derniere est le reflet des seules aventures possible pour un maghrebins.
    et oui en françe les maghrebins (ceux qui se comporte en exemple dans la société )n’ont pas la moindre chance avec les françaises ce qui fait de la partie ou il a une relation avec la fille française ,de la pure fiction ,egale a la possibilité de marcher sur mars et d’y acheter son pain! c’est a dire impossible.
    le desert affectif des HOMMES maghrebins c’est tabou et il faudrai pas pour les hommes français heurter la sensibilité des femmes françaises en les accusants a juste titre de raciste partiale ,constructrice de mur et de distance en nombre suffisant pour remedier a la glace ( celle qui empeche les premiers pas dans une relations).
    la femme française et a l’aise dans les distance avec les maghrebins ellle n’en as cure du passé des braves predecesseur de ceux d’aujourd’hui .elle prends volontairement pour acqui les propos anti-français de certains jeune revolté et irrespectueux ,pour en faire une generalité .
    je pourrai m’ettendre d’aventage sur la subtilité de l’epenchement haineux (appelont un chat ,un chat) sur le plan sentimentale vis a vis de ces hommes si repugnants,ces diables sur terre,ces representation a leurs yeux si médiocre de l’homme.
    mais je n’ai pas le temps pour ça.
    et puis l’amitié scolaire et la en tant que bouclier au cas ou on s’apperceverai de ce comportement ,bref dans ce pays ont l’ont parle de solidarité ,ont oublie de l’alimenter de maniere naturelle en stigmatisant et en privant l’essence meme de l’etre humain.
    le seul reproche qe l’on peut m’attribuer c’est d’etre ouvert aux femmes occidentales ,en effet lourd reproche ,n’est ce pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *