24 octobre 2008

Le prisonnier de Zenda (1952) de Richard Thorpe

Titre original : « The prisoner of Zenda »

Le prisonnier de ZendaElle :
(pas vu)

Lui :
Le Prisonnier de Zenda de Richard Thorpe est la quatrième adaptation du roman d’Anthony Hope. C’est probablement la meilleure alors qu’elle est calquée sur la précédente version de Cromwell, parfois identique plan par plan. Le scénario est assez riche en aventures : un anglais venu se délasser dans un petit pays imaginaire, la Ruritanie, se révèle être le sosie du futur roi. Le prisonnier de ZendaPour déjouer un complot, il va accepter de prendre la place du monarque lors du couronnement. La suite allie aventure, romance et rebondissements en un cocktail habilement dosé ; bien que se déroulant au XIXe siècle, Le Prisonnier de Zenda est un superbe film de cape et d’épée. Cette version de Richard Thorpe est très efficacement réalisée, reposant sur un rythme parfait, avec un Stewart Granger qui insuffle beaucoup d’énergie à l’ensemble : il interprète donc ici deux rôles et se révèle particulièrement fascinant dans son personnage d’aventurier.
Note : 4 étoiles

Acteurs: Stewart Granger, Deborah Kerr, James Mason, Louis Calhern, Jane Greer
Voir la fiche du film et la filmographie de Richard Thorpe sur le site IMDB.
Voir les autres films de Richard Thorpe chroniqués sur ce blog…

Les principales adaptations du roman d’Anthony Hope :
The prisoner of Zenda de George Loane Tucker (1915), avec Henry Ainley
The prisoner of Zenda de Rex Ingram (1922), avec Lewis Stone et Alice Terry
The prisoner of Zenda de John Cromwell (1937), avec Ronald Coleman, Maleine Carroll et Douglas Fairbanks Jr
The prisoner of Zenda de Richard Thorpe (1952), avec Stewart Granger et Deborah Kerr (cette version)
The prisoner of Zenda de Richard Quine (1979), avec Peter Sellers et Lynne Frederick

A noter que Lewis Stone, acteur principal de la version de Rex Ingram en 1922 joue un petit rôle (le cardinal) dans la version de Thorpe, quelque 30 ans plus tard…
Et aussi : IMDB liste une version encore antérieure (1913) attribuée à Edwin S. Porter (le réalisateur du Great Train Robbery de 1903) dont une seule copie subsisterait.

Le roman Le Prisonnier de Zenda eut une suite, Rupert of Hentzau, qui fut adapté à la télévision par 2 fois.

Un commentaire sur « Le prisonnier de Zenda (1952) de Richard Thorpe »

  1. Stewart Granger a marqué ma passion de cinéphile par trois films d’aventures remarquables et dont les intrigues romanesques sont particulièrement bien ficelées: Le prisonnier de Zenda, Scaramouche et Les contrebandiers de Moonfleet. Granger y gagna ses galons d’ héros d’aventures et d’escrimeur au même rang qu’ Errol Flynn et Tyrone Power. Les duels et les scènes d’action s’enchaînent à un rythme soutenu, les héroïnes sont attachantes et racées (Déborah Kerr, Janet Leigh ou Viveca Linford) et ses ennemis sont de haute volée (James Mason, Mel Ferrer, George Sanders). Granger se comporte dans ces trois productions avec panache fougue et noblesse.
    Cela peut paraître un peu « fleur bleue », mais l’émotion me gagnait lors de la scène finale du Prisonnier de Zenda, quand Louis Calhern, en guise de remerciement, dit à Rodolphe cette simple phrase : »Merci fils d’Albion! Vous êtes de loin, le mieux de la famille! ». Et, maintenant un regret, et un espoir…..quand sortira-t-on un DVD en VOST et VF de ce grand film? Par ailleurs, je cherche encore un DVD d’un film d’aventures (un peu moins connu) avec Stewart Granger « Le Mercenaire » 1961 réalisé en Italie par Etienne Perier. L’intrigue se déroule dans l’Italie du XVème siècle à Sienne. On profite de nombreux duels,de la course du Palio. Bref, un petit film bien rythmé et qui n’a pas à rougir de sa comparaison avec d’autres productions de cape et d’épée!.. Merci de vos réponses et bravo pour votre site et ses analyses de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *