7 janvier 2007

Femmes au bord de la crise de nerfs (1988) de Pedro Almodóvar

Titre original : « Mujeres al borde de un ataque de nervios »

Femmes au bord de la crise de nerfs Elle :
Déception en revoyant ce film qui m’avait fait beaucoup rire au moment de sa sortie. Quelques bonnes scènes bien sûr mais dans l’ensemble, je l’ai trouvé plutôt ennuyeux et nettement moins hilarant et délirant. Il faut croire que l’univers décalé d’Almodovar me frappait plus fort à l’époque.
Note : 2 étoiles

Lui :
Revoir ce film de Pedro Almodovar presque 20 ans après sa sortie est un vrai plaisir. Sur une trame simple et qui pourrait être banale, une femme abandonnée par son amant, il nous fricote une comédie loufoque et trépidante. Le déroulement du scénario est admirable : la tension monte lentement et les évènements s’enchaînent de plus en plus rapidement, chacun d’entre eux venant emmêler encore plus une situation qui semblait déjà inextricable. Les problèmes viennent s’agglutiner et Almodovar prend un malin plaisir à ne rien dénouer. Et il y a cette galerie de portraits qu’il nous brosse, des portraits de femmes uniquement car les hommes sont soit lâches soit insignifiants. Ses femmes sont toutes très différentes mais ont en commun une certaine ténacité… Un formidable renouveau du vaudeville.
Note : 4 étoiles

Acteurs: Carmen Maura, Julieta Serrano, María Barranco, Antonio Banderas, Rossy de Palma
Voir la fiche du film et la filmographie de Pedro Almodóvar sur le site imdb.com.

Voir les autres films de Pedro Almodóvar chroniqués sur ce blog…

Un commentaire sur « Femmes au bord de la crise de nerfs (1988) de Pedro Almodóvar »

  1. Réponse à Lui :

    Tout à fait d’accord avec toi. Ce film n’a pas pris une ride.
    Même 20 ans après sa sortie !

    Enchaînements parfaits. Plans à couper le souffle, mais toujours au service de l’histoire
    (voir en particulier le champs/contre-champs en plongée/contreplongée, quand la femme d’Ivan aperçoit sa « rivale », dans l’escalier)… Avec « Tout sur ma mère », je trouve qu’avec « Femmes au bord de la crise de nerfs », Pedro Almodovar signe l’un de ses meilleurs films

    Bien amicalement
    Yannick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *