23 août 2005

« MASH » (1970) de Robert Altman

MashElle :
Film anti-militariste des années 70 devenu culte pour son irrévérence, son humour noir et son parfum de scandale. Les thèmes tabous comme la liberté sexuelle, l’homosexualité, le suicide, la dénonciation de l’establishment furent abordés dans ce film pour la première fois de manière crue et provocatrice. L’ambiance du film est chaotique et anarchique. Cette folie plane sur l’ensemble mais a tendance à nuire à la cohérence du scénario. J’ai trouvé le film ennuyeux et lourd. Des vrais machos ces types et intolérants en plus ! A trop vouloir chercher la provocation à tout prix, Altman a pris le risque que son film traverse mal les décennies. C’est une grande déception.
Note : 2 étoiles

Lui :
Il est quasiment impossible de regarder ce film aujourd’hui avec les mêmes yeux qu’en 1970: Tout le côté irrévérencieux tombe à plat et l’aspect antimilitariste du film paraît bien faible. Il reste donc un film terriblement brouillon, trop improvisé, vraiment mal monté, où seules émergent quelques scènes mémorables (la scène de la douche notamment) parmi cette succession de blagues de carabins. Le film a marqué les esprits à son époque en chamboulant tous les codes et les interdits, mais a perdu beaucoup de son intérêt 35 ans plus tard. A voir donc pour son côté « historique »…
Note : 2 étoiles

Acteurs: Donald Sutherland, Elliott Gould, Robert Duvall
Voir la fiche du film et la filmographie de Robert Altman sur le site IMDB.

Voir les autres films de Robert Altman chroniqués sur ce blog…

7 réflexions sur « « MASH » (1970) de Robert Altman »

  1. Je l’ai vu il y a assez longtemps.
    Il est assez mythique comme film.
    J’ai passé un bon moment en tout cas et puis j’aime beaucoup Donald Sutherland 🙂

  2. le film mash n’est pas de ma génération et bien que je soit une franche critique de film, je peux dire que malgré le brouillon qu’est le film j’ai rit tout du long, avec les scènes de la douche et le micro branché pendant une relation sexuel de « lèvres en feu », malgré son age, l’humour est acide et plaisant, et son côté antimilitariste à fait de lui un film culte

  3. je suis assez d’accord pour dire que ce film vieillit mal et n’arrive pas à la cheville d’un certain « Catch 22 » (Mike Nichols,1970)

  4. J’ai particulièrement aimé ce film, je suis née en 1981 et je pense qu’il vieillit bien, je dois le voir au moins une fois par an tellement il fait rire; en aucun cas je ne le trouve brouillon, et je reste convaincue que son côté anitmilitaire garde son effet, de même, pour ce qui est du côté sexiste, c’est plus, selon moi, un humour de potache utilisé pour compenser les horreurs de la guerre; et pour ce qui est du comportement « autre » des médecins, c’est tout simplement génial! Qui oserait être comme ça? aussi odieux? Personne aujourd’hui, sauf un certain docteur House, exerçant cette fois-ci dans un hôpital!

  5. Je crois que considérer la scène de la douche comme une scène mémorable alors qu’il ne s’agit que d’une plaisanterie dégradante et potache parmi d’autres marque bien votre incompréhension du film. J’ai retenu la futilité des propos au milieu des chairs sanguinolentes, l’hypocrisie morale et religieuse, la fuite dans la sexualité et l’étroitesse d’esprit d’un commandement loin de l’action. Tout cela vieillit très bien selon moi, même si nous n’avons plus l’expérience ni de la guerre ni de l’armée ni de la religion (c’est le reflet d’une époque).

  6. Il est inexact d’affirmer que ce film viellit mal. En fait c’est nous qui grandissons. Cet amalgame de provocations ne dépasse pas le niveau 12 14 ans d’age mental. A aucun moment on essaye d’éléver le débat.
    C’est aussi cela son charme.

  7. « Suicide is painless »…
    Connaissez un film de guerre qui aborde le suicide avec des chants et du vin. La « cène » du film, tout le mode passe à côté et pourtant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *