5 mars 2015

Livre : Helmut Berger autoportrait

De Helmut Berger et Holde Heuer – Editions Séguier 2015 – 332 pages – 21 €

Helmut Berger autoportraitA l’occasion de son 70e anniversaire, le bel Helmut Berger, révélé au monde par Les Damnés et Ludwig de Visconti, a décidé de nous livrer ses mémoires (1). Il ne cache rien, règle quelques comptes assez anciens (le livre débute par des mots très durs sur Alain Delon), livre ses états d’âmes. Il raconte beaucoup d’anecdotes sur sa vie dans la jet-set, en grand fêtard invétéré qu’il fut, et sur ses multiples aventures masculines et féminines. Ainsi, le lecteur pourrait avoir l’impression qu’il considère que la plus grande réussite de sa vie n’est pas d’avoir interprété un Louis II de Bavière inoubliable mais plutôt d’avoir réussi à être invité sur l’immense yacht ultra-select de l’armateur grec Niarchos…

Là où il est le plus pudique finalement, c’est sur Luchino Visconti, le grand amour de sa vie dont la mort en 1976 le laissera dévasté. Malgré le grand écart d’âge, de milieu et de mode de vie entre les deux hommes, ce fut une grande passion que l’on sent constamment entre les lignes mais sur laquelle il semble vouloir garder une certaine retenue. C’est tout à son honneur même si le cinéphile qui sommeille en nous aurait certainement apprécié un éclairage sur la façon d’écrire ou de diriger du grand cinéaste italien. Mais, même avec cette petite réserve, cet autoportrait, qui nous permet de croiser nombre d’acteurs des deux côtés de l’Atlantique, est finalement très plaisant à lire.

Voir la fiche du livre sur Livres-cinema.info
Le livre sur le site de l’éditeur
Le livre sur Amazon ou à la Fnac

Voir la filmographie d’Helmut Berger sur le site IMDB…

(1) Une grande partie de ce livre a en fait été écrite à la fin des années quatre-vingt-dix et publié en langue allemande sous le titre « Die Autobiographie » (Ullstein éditeur, 1998) mais une section y a été ajoutée où Helmut Berger parle de son rôle dans Saint Laurent de Bonello (2014).

Un commentaire sur « Livre : Helmut Berger autoportrait »

  1. Un exercice intéressant de réévaluation de sa carrière et de sa vie par Berger lui-même, qui nous invite à l’accompagner dans ses frasques des années 1970, entouré de tous ses amis de la jet-set, Luchino Visconti en tête, puisqu’il partage la vie du maître italien pendant 12 ans. Plus largement, un témoignage sur l’évolution de l’ambiance au tournant des années 70/80, entre période psychédélique, d’une part, et période résolument plus orientée business, d’autre part.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *