17 mars 2021

Qui a tué Lady Winsley? (2019) de Hiner Saleem

Titre original : « Lady Winsley »

Qui a tué Lady Winsley? (Lady Winsley)Sur une petite île de Turquie, une romancière américaine est assassinée. L’inspecteur Fergan arrive d’Istanbul pour mener l’enquête…
Qui a tué Lady Winsley?? est une comédie policière franco-belgo-turque réalisée par Hiner Saleem, réalisateur irakien d’origine kurde réfugié en France depuis quarante ans. Sous les couverts d’une enquête dans le style d’Agatha Christie, le film est surtout une peinture sociale de ce coin de Turquie, avec le poids des familles, la pesanteur de la respectabilité, le conservatisme et aussi la haine envers les Kurdes. L’art du cinéaste est de présenter tout cela avec humour, les habitants se donnent surtout des postures qui permettent de garder la face et la bêtise fait le reste. Il n’est pas certain que la réalité soit aussi accommodante toutefois. L’intrigue policière en elle-même est simple mais réserve quelques surprises. Un film intelligemment fait.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Mehmet Kurtulus, Ezgi Mola, Ergun Kuyucu
Voir la fiche du film et la filmographie de Hiner Saleem sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Hiner Saleem chroniqués sur ce blog…

Qui a tué Lady Winsley? (Lady Winsley)Senay Gürler et Mehmet Kurtulus dans Qui a tué Lady Winsley? (Lady Winsley) de Hiner Saleem.

16 mars 2021

L’habit fait le moine (1958) de Charles Crichton

Titre original : « Law and Disorder »

L'habit fait le moine (Law and Disorder)Un arnaqueur britannique ment à son fils à propos de ses fréquents séjours en prison en inventant des voyages lointains. Mais les choses vont se compliquer lorsque son fils grandit et souhaite devenir assistant d’un juge…
Le scénario de Law and Disorder a été écrit par T.E.B. Clarke sur la base du roman Smuggler’s Circuit de Denys Roberts. Le film se place dans le pur style des comédies britanniques des années cinquante. Ce n’est certainement pas le meilleur ni le plus connu des films de Charles Crichton mais il se regarde sans déplaisir grâce à des situations originales et inattendues, une écriture assez brillante et une interprétation pleine d’entrain mais aussi de retenue. L’humour y est constant, distillé par petites touches.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Michael Redgrave, Robert Morley, Ronald Squire, Elizabeth Sellars, Joan Hickson, Lionel Jeffries
Voir la fiche du film et la filmographie de Charles Crichton sur le site IMDB.

Voir les autres films de Charles Crichton chroniqués sur ce blog…

L'habit fait le moine (Law and Disorder)Joan Hickson et Michael Redgrave dans L’habit fait le moine (Law and Disorder) de Charles Crichton.

15 mars 2021

Star Wars: L’Ascension de Skywalker (2019) de J.J. Abrams

Titre original : « Star Wars: Episode IX – The Rise of Skywalker »

Star Wars: L'Ascension de Skywalker (Star Wars: Episode IX - The Rise of Skywalker)Environ un an après la mort de Luke Skywalker, la Résistance tente de survivre face au Premier Ordre, désormais mené par un nouveau Suprême Leader, Kylo Ren. Une rumeur agite cependant toute la galaxie : l’Empereur Palpatine serait de retour. Tandis que Rey s’entraîne sous la houlette de la Générale Leia Organa, Kylo Ren cherche à défier Palpatine, qu’il considère comme une menace à son pouvoir…
Star Wars, épisode IX : L’Ascension de Skywalker est le neuvième opus de la saga Star Wars, il fait suite à l’épisode VIII : Les Derniers Jedi. Ce film est le troisième de la troisième trilogie Star Wars (VII, VIII et IX) planifiée et annoncée après l’acquisition de Lucasfilm par la Walt Disney Company en octobre 2012. L’ensemble est bien entendu fort bien réalisé mais ne brille guère par son inventivité. On a vraiment une impression de déjà-vu. De plus, la multiplication des filiations cachées commence à paraître ridicule. Quant aux brèves apparitions des acteurs historiques (Carrie Fisher, Mark Hamill et Harrison Ford), elles prêtent plutôt à sourire. Sans être déplaisant, le film donnerait finalement plutôt envie de revoir l’un des épisodes plus anciens, qui étaient tout de même plus inventifs.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Adam Driver, Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac
Voir la fiche du film et la filmographie de J.J. Abrams sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de J.J. Abrams chroniqués sur ce blog…

Star Wars: L'Ascension de Skywalker (Star Wars: Episode IX - The Rise of Skywalker)Daisy Ridley dans Star Wars: L’Ascension de Skywalker (Star Wars: Episode IX – The Rise of Skywalker) de J.J. Abrams.

14 mars 2021

En dessous de zéro (1930) de James Parrott

Titre original : « Below Zero »

En dessous de zéro (Below Zero)(Court métrage parlant, 20 mn) Sous la neige, par un froid glacial, Stan et Ollie tentent de gagner quelques sous en jouant dans la rue mais les passants généreux sont bien rares…
Il est inhabituel qu’un film de Laurel et Hardy ait si ouvertement une dimension sociale. Below Zero se situe dans la veine des films de Chaplin mais le duo comique n’a pas le même talent pour évoquer la pauvreté, notamment en hissant très haut leurs personnages comme le fait Chaplin. Les gags sont plutôt tristes, paraissent même cruels quand ils ne sont pas de mauvais goût comme dans l’épilogue. La seconde partie dans le restaurant évoque encore plus Chaplin : impossible de ne pas penser à la scène du restaurant de The Immigrant (1917).
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Stan Laurel, Oliver Hardy
Voir la fiche du film et la filmographie de James Parrott sur le site IMDB.

Voir les autres films de James Parrott chroniqués sur ce blog…

En dessous de zéro (Below Zero)Stan Laurel et Oliver Hardy dans En dessous de zéro (Below Zero) de James Parrott.

13 mars 2021

Trois étés (2019) de Sandra Kogut

Titre original : « Três Verões »

Trois étés (Três Verões)Madalena, gouvernante enjouée et pleine d’énergie, gère le personnel de la belle maison de vacances d’un couple de riches Brésiliens. Ils ne profitent des lieux que pour les fêtes de fin d’année, qui se déroulent en plein été au Brésil. Une année, les propriétaires ne se présentent pas. Madalena reçoit à la place la visite de la police venue perquisitionner la maison…
Trois étés est le premier long métrage de la réalisatrice brésilienne Sanfra Kogut. A travers le portrait de cette gouvernante sexagénaire débordante d’énergie, elle dresse aussi le portrait de son pays en proie aux multiples procès pour corruption. Le récit se déroule sur trois étés, 2015,2016 et 2017, en décembre plus exactement (nous sommes dans l’hémisphère sud) au moment de noël. Le choix de son personnage principal constitue une approche assez originale et, assez logiquement, tout le film repose sur le-dit personnage haut en couleur interprété avec brio par Regina Casé. Elle est de toutes les scènes, exubérante et volubile, un flot de paroles, un peu agaçante mais pleine de générosité. La réalisatrice ne joue pas tant sur les différences de classes car son personnage a profité indirectement des malversations de ses riches patrons. Le récit manque quelque peu d’intensité et se délite plutôt lors du troisième été. Malgré ses maladresses, le film sait retenir toute notre attention.
Elle: 3 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Regina Casé, Rogério Fróes, Gisele Fróes, Jéssica Ellen
Voir la fiche du film et la filmographie de Sandra Kogut sur le site IMDB.

Voir la fiche du film sur AlloCiné.Trois étés (Três Verões)Regina Casé dans Trois étés (Três Verões) de Sandra Kogut.

11 mars 2021

Le Cas Richard Jewell (2019) de Clint Eastwood

Titre original : « Richard Jewell »

Le Cas Richard Jewell (Richard Jewell)En 1996, Richard Jewell fait partie de l’équipe chargée de la sécurité des Jeux d’Atlanta. Il est l’un des premiers à alerter de la présence d’une bombe, sauvant ainsi  de nombreuses vies. Son statut de héros ne dure cependant que trois jours car le FBI estime qu’il a le profil d’un poseur de bombe et l’information fuite dans les médias…
Le Cas Richard Jewell s’inspire de l’histoire de l’agent de sécurité Richard Jewell qui a réussi à limiter une attaque terroriste durant les Jeux olympiques d’été de 1996 avant d’en être suspecté. Le scénario a respecté scrupuleusement les faits sur certains points tout en brodant sur d’autres. Le FBI n’est guère montré à son avantage mais la charge la plus sévère est à l’encontre des médias, capables de détruire la vie de personnes. Comme souvent, Clint Eastwood ne donne pas dans la nuance, les gentils et les méchants sont faciles à identifier. Le film a suscité une petite polémique outre-Atlantique par la façon dont la journaliste Kathy Scruggs (aujourd’hui décédée) fait parler un agent du FBI en échange de rapports sexuels. L’ensemble est un peu trop long mais reste prenant grâce à l’interprétation très humaine de Paul Walter Hauser.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Paul Walter Hauser, Sam Rockwell, Olivia Wilde, Jon Hamm, Kathy Bates
Voir la fiche du film et la filmographie de Clint Eastwood sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Clint Eastwood chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Clint Eastwood

Le Cas Richard Jewell (Richard Jewell)Sam Rockwell, Kathy Bates et Paul Walter Hauser dans Le Cas Richard Jewell (Richard Jewell) de Clint Eastwood.

10 mars 2021

Happy Feet (2006) de George Miller et Warren Coleman

Happy FeetUn manchot empereur de l’Antarctique n’arrivera jamais à rien s’il ne sait pas chanter, et le pauvre Mumble est sans conteste le pire chanteur du monde. Son talent à lui, c’est les claquettes, qu’il pratique en virtuose, avec une ardeur confondante…
George Miller, réalisateur de la série de films Mad Max, a surpris tout le monde en réalisant Babe, le cochon dans la ville (1998) puis ce Happy Feet, deux films destinés aux enfants. Ce film d’animation est produit par Warner Bros. Il surfe sur la vogue des manchots à la suite de l’énorme succès de La Marche de l’Empereur (2005) et reprend de nombreux principes de Madagascar (2005) de Dreamworks. Les manchots parlent, chantent et dansent, l’anthropomorphisme est poussé très loin. Les scènes de groupes sont les plus spectaculaires. Contrairement aux productions Dreamworks et Pixar, il n’y a que peu de clins d’oeil, hormis musicaux bien entendu. Le propos repose sur l’habituel Think outside the box ; cet éloge de la différence est émaillée d’une note écologique dénonçant la pêche industrielle. L’ensemble est plaisant mais donne souvent l’impression de tourner en rond. Gros succès commercial et une suite : Happy Feet 2 en 2011.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Robin Williams, Elijah Wood, Nicole Kidman
Voir la fiche du film et la filmographie de George Miller et Warren Coleman sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Happy FeetHappy Feet de George Miller et Warren Coleman.

9 mars 2021

L’Épouvantail (1920) de Buster Keaton et Edward F. Cline

Titre original : « The Scarecrow »
Autre titre français : « Les Ruses de Malec »

Les ruses de Malec (The Scarecrow)(Court métrage muet, 35 min env.) Buster et un ouvrier agricole partagent la même maison où, grâce à de nombreux mécanismes, toutes les pièces tiennent en une seule. Ils sont tous deux amoureux de la fille du fermier…
Après One Week, réalisé quelques mois auparavant, Buster Keaton reprend le thème de la maison mais, ici, il cherche à créer une maison idéale. Dans l’esprit des créations du dessinateur Rube Goldberg, d’astucieux mécanismes permettent d’économiser l’espace et rendent tous les objets accessibles. La scène du petit déjeuner est une merveille, elle a de toute évidence demandé une précision extrême dans les enchaînements. Le reste du film manque un peu de liant mais comporte de belles trouvailles de gags qui se suivent sans aucun temps mort. Malgré le manque d’histoire forte, The Scarecrow fait incontestablement partie des meilleurs courts métrages de Buster Keaton.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Buster Keaton, Joe Roberts, Joe Keaton
Voir la fiche du film et la filmographie de Buster Keaton et Edward F. Cline sur le site IMDB.

Voir les autres films avec Buster Keaton chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Buster Keaton

 Les ruses de Malec (The Scarecrow)Buster Keaton et Joe Roberts dans L’Épouvantail (The Scarecrow) de Edward F. Cline  et Buster Keaton.

8 mars 2021

Hors Normes (2019) de Eric Toledano et Olivier Nakache

Hors NormesBruno et Malik sont les responsables de La Voix des Justes et de L’Escale, deux associations respectives qui œuvrent depuis vingt ans dans le monde des enfants et adolescents autistes qu’ils aident de leur mieux. Ils forment également des jeunes issus de quartiers difficiles pour encadrer ces cas « complexes » que les structures médicales refusent…
Hors Normes est un film français réalisé par Olivier Nakache et Éric Toledano qui se sont inspirés du travail de deux éducateurs s’occupant des personnes autistes. Les deux associations existent réellement, les noms sont juste un peu modifiés. Tout l’art de deux réalisateurs a été de faire un film sur l’autisme sans jouer la sur-dramatisation et sans chercher à générer des sentiments faciles. Ils décrivent le plus fidèlement possible les situations complexes auxquelles les éducateurs doivent faire face, c’est ainsi que la plupart des scènes s’inspirent de moments réellement vécus. Ils parviennent même à glisser de l’humour. Et surtout, ils mettent le doigt sur l’incapacité des institutions officielles à prendre en charge ces cas difficiles et, ne serait-ce que pour cette raison, leur film est indéniablement utile. Hors Normes est un film très humain.
Elle: 5 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Vincent Cassel, Reda Kateb, Hélène Vincent
Voir la fiche du film et la filmographie de Eric Toledano et Olivier Nakache sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Eric Toledano et Olivier Nakache chroniqués sur ce blog…

 Hors NormesReda Kateb, Marco Locatelli et Vincent Cassel dans Hors Normes de Olivier Nakache, Éric Toledano.

7 mars 2021

Vol 93 (2006) de Paul Greengrass

Titre original : « United 93 »

Vol 93 (United 93)Le matin du 11 septembre 2001, des passagers embarquent à bord du Vol 93 United Airlines à l’aéroport de Newark. Quatre terroristes d’al-Qaïda montent également à bord de cet avion. Pendant ce temps, le Q.G. de la Federal Aviation Administration (FAA) est informé que le contact avec le vol 11 American Airlines de Boston vers Los Angeles a été perdu…
Vol 93 un film franco-britanno-américain réalisé par Paul Greengrass cinq ans après les faits. Il retrace en temps réel les 90 minutes qui se sont écoulées entre la perte de contact du premier avion jusqu’au crash du dernier. Il nous fait suivre le 4e avion, celui qui n’a pas atteint sa cible, parallèlement au suivi par le contrôle aérien au sol. Le film a été conçu dans le plus grand respect pour les victimes et c’est ainsi que les passagers du vol ne sont pas individualisés comme dans un film-catastrophe classique. Il joue plutôt avec l’intense succession des évènements. Une grande partie du film se déroule dans les locaux de la FAA et au centre de commandement militaire. Les militaires sont montrés totalement inefficaces ou, au moins, impuissants. L’action à l’intérieur du vol 93 a été reconstituée à partir des appels des passagers à leur famille. Comme à son habitude, Paul Greengrass pratique un découpage rapide et des mouvements de caméra nerveux voire erratiques. Toujours dans l’esprit de ne pas individualiser les victimes, il n’y a pas d’acteurs connus. Certaines personnes impliquées ont interprété leur propre rôle à commencer par le manager des opérations de la FAA. Contrairement à ce que l’on pouvait craindre, le film n’exploite pas le drame, il montre même une certaine retenue dans la reconstitution des faits.
Elle:
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Trish Gates, David Alan Basche, Christian Clemenson
Voir la fiche du film et la filmographie de Paul Greengrass sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Paul Greengrass chroniqués sur ce blog…

Vol 93 (United 93)Ben Sliney, manager des opérations de la FAA, dans son son propre rôle dans Vol 93 (United 93) de Paul Greengrass.