12 septembre 2019

Les pirates du métro (1974) de Joseph Sargent

Titre original : « The Taking of Pelham One Two Three »

Les pirates du métroÀ New York, quatre hommes armés prennent en otage une voiture de métro et demandent une rançon d’un million de dollars pour la libération des passagers. Le Lieutenant Zachary Garber (Walter Matthau) de la police du métro de New York doit gérer cette situation…
Basé sur un roman de John Godey, Les pirates du métro est un film qui se révèle être plus intéressant qu’il n’en a l’air. Il est surtout remarquable par sa montée très progressive en tension tout en n’utilisant que peu de scènes d’action et aucun effet spectaculaire. Il n’y a pas non plus d’intrigue secondaire, pas de développement autour des otages pour remplir les 90 minutes, pas de pathos. Et cela fonctionne : sans s’en rendre compte, on est happé par le récit qui se développe sous nos yeux. Les personnages sont assez simplement définis, des personnages assez ordinaires finalement. On notera les piques sur les politiques (le maire est un véritable abruti) et que tout ce petit monde du T.A. (Transit Authority) n’est pas très poli : ils s’expriment vraiment comme des charretiers. Excellente musique (jazz-funk) de David Shire, notamment lors des deux génériques.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Walter Matthau, Robert Shaw, Martin Balsam, Tony Roberts
Voir la fiche du film et la filmographie de Joseph Sargent sur le site IMDB.

Remarques :
* Dans une interview à TVO (Ontario, Canada), le producteur a indiqué que le film a été un succès à New York, Toronto, Londres et Paris, donc dans les villes avec un métro, alors qu’il n’avait pas bien marché ailleurs.
* Les gangsters parlent entre eux en utilisant des noms de couleur (Mr Blue, Mr Green,…) pour cacher leur identités. Tarantino reprendra ce principe dans Reservoir Dogs.
* Le maire (joué par Lee Wallace) montre une ressemblance physique avec Ed Koch, soulignée par de nombreux critiques. Ce démocrate ne sera toutefois maire de New York que quatre ans plus tard…

Les pirates du métroRobert Shaw et James Broderick (le père de Matthew Broderick) dans Les pirates du métro de Joseph Sargent.

Les pirates du métroWalter Matthau et Dick O’Neill dans Les pirates du métro de Joseph Sargent.

Remake :
L’Attaque du métro 123 (The Taking of Pelham 123) de Tony Scott (2009) avec Denzel Washington et John Travolta

11 septembre 2019

L’Atelier (2017) de Laurent Cantet

L'atelierA La Ciotat, Antoine a accepté de suivre un atelier d’écriture animé par Olivia, une romancière connue, où un petit groupe de jeunes en insertion doit écrire un roman lié à leur ville. L’écriture fait resurgir le passé ouvrier de la ville, son chantier naval fermé depuis 25 ans, toute une nostalgie qui n’intéresse pas Antoine…
Dans la lignée de son film Entre les murs, Laurent Cantet dresse un nouveau portrait d’une génération désorientée avec L’Atelier. Le groupe est assez hétéroclite mais finalement assez attachant. Le récit se concentre principalement sur l’un d’entre eux qui se révèle être le plus égaré, attiré par la violence comme exutoire, perméable aux idées les plus extrémistes. Le propos est assez pessimiste sur le fossé entre une certaine jeunesse et un monde intellectualisé symbolisé par la romancière. Tout l’art de Laurent Cantet est de nous parler de cela sans grande démonstration, il montre sans porter de jugement. Marina Foïs a un jeu très naturel qui permet à son personnage de sembler se fondre dans le groupe. Issu d’un « casting sauvage », le jeune Matthieu Lucci est très étonnant, montrant une grande présence à l’écran.
Elle: 4 étoiles
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Marina Foïs, Matthieu Lucci
Voir la fiche du film et la filmographie de Laurent Cantet sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Laurent Cantet chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Laurent Cantet

L'atelier Matthieu Lucci et Marina Foïs dans L’atelier de Laurent Cantet.

10 septembre 2019

90’s (2018) de Jonah Hill

Titre original : « Mid90s »

90'sÀ Los Angeles, au milieu des années 1990, Stevie, âgé de 13 ans, peine à trouver sa place dans sa famille, entre une mère absente et un grand frère caractériel. Aussi, quand une bande de skateurs plus âgés le prend sous son aile, il va vivre l’été de sa vie…
Jonah Hill, après avoir été acteur (il est par exemple le comparse un peu joufflu de DiCaprio dans Le Loup de Wall Street), passe derrière la caméra pour signer ce film au parfum nostalgique, sur la période de son enfance. Le récit n’est pas autobiographique mais Jonah Hill dit avoir fréquenté les mêmes lieux, cherchant lui aussi « à trouver une tribu, un groupe d’amis », notamment ce lieu appelé Courthouse (tribunal) qui fut le lieu de ralliement des skateurs de Los Angeles. Le récit est assez sensible et l’on se prend d’affection pour ce préadolescent en panne de modèle, qui cherche à se construire. La simplicité du récit est compensée par des personnages très différents, chacun ayant un caractère propre. Jonah Hill a tourné en 16mm avec un budget réduit ; il a choisi des acteurs débutants qui évoluent dans le milieu du skate. Il a visiblement mis beaucoup de lui-même dans ce film qu’il a mis quatre ans à écrire. 90’s a connu un succès en salles. Sera t-il suivi d’autres réalisations ?
Elle: 4 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Sunny Suljic, Katherine Waterston, Lucas Hedges, Na-kel Smith, Olan Prenatt
Voir la fiche du film et la filmographie de Jonah Hill sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

90's(de g. à d.) Na-kel Smith, Olan Prenatt (en haut), Gio Galicio, Ryder McLaughlin et Sunny Suljic
dans 90’s de Jonah Hill.

9 septembre 2019

Un soupçon de vison (1962) de Delbert Mann

Titre original : « That Touch of Mink »

Un soupçon de visonPar un jour de pluie à New York, la voiture de Philip Shayne, riche homme d’affaires, éclabousse Cathy Timberlake, jeune femme à la recherche d’un emploi qui sortait du métro. Il envoie son directeur financier lui présenter des excuses et lui offrir une nouvelle robe. Outrée par ce manque de galanterie, Cathy décide d’aller à la rencontre de Philip et de le lui faire savoir. Mais au lieu de cela, elle tombe sous son charme…
Le thème de l’homme très riche qui tombe amoureux d’une jeune femme bien moins fortunée que lui n’est pas vraiment nouveau dans le cinéma hollywoodien. Tous les motifs récurrents du thème sont bien présents. hélas, si le film ne manque pas de moments amusants, l’ensemble ne parvient pas à déclencher l’enthousiasme. Doris Day se démène beaucoup (trop sans doute) mais Cary Grant semble peu concerné. En fait, l’humour le plus réussi vient d’un personnage secondaire, un conseiller financier constamment dépressif (Gig Young) qui se réfugie fréquemment chez son psychiatre. A noter que les deux acteurs principaux, choisis pour leur notoriété, sont bien trop âgés pour leur rôle (Doris Day a 38 ans alors que son personnage est censée n’en avoir que 23-25 et Cary Grant a 58 ans). Cette comédie très conventionnelle fut l’un des plus gros succès de l’année 1962.
Elle: 2 étoiles
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Cary Grant, Doris Day, Gig Young, Audrey Meadows
Voir la fiche du film et la filmographie de Delbert Mann sur le site IMDB.

Un soupçon de visonDoris Day et Cary Grant dans Un soupçon de vison de Delbert Mann.

8 septembre 2019

Millénium 3: La reine dans le palais des courants d’air (2009) de Daniel Alfredson

Titre original : « Luftslottet som sprängdes »

Millénium 3: La reine dans le palais des courants d'airAprès avoir échappé de peu à la mort, Lisbeth Salander se retrouve immobilisée à l’hôpital, mise en isolement par la police. Sans pouvoir entrer en contact avec elle, Mikael Blomkvist continue de mener son enquête pour la défendre…
Millénium 3: La reine dans le palais des courants d’air est adapté du roman homonyme de Stieg Larsson, troisième volume de la trilogie Millénium. Initialement, les deux suites devaient être exploitées en quatre téléfilms mais le succès du premier film a poussé la chaîne publique Sveriges Television à les sortir sur grand écran (1). Comme pour Millénium 2, la qualité esthétique est celle d’un téléfilm plutôt que celle d’un film. La qualité du scénario reste bien au-dessous du premier volet qui est de très loin le plus remarquable, le plus original, le plus prenant. Le dénouement de ce troisième volet au tribunal paraît même assez enfantin.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Michael Nyqvist, Noomi Rapace, Lena Endre, Annika Hallin
Voir la fiche du film et la filmographie de Daniel Alfredson sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

(1) Les trois films ont toutefois été aussi exploités en série télévisée de 6 épisodes de 90 minutes (avec donc ajouts de scènes coupées au montage).

Millénium 3: La reine dans le palais des courants d'airAnnika Hallin et Noomi Rapace dans Millénium 3: La reine dans le palais des courants d’air de Daniel Alfredson.

La trilogie Millénium  de Sveriges Television:
Millénium, le film – Les hommes qui n’aimaient pas les femmes (2009) de Niels Arden Oplev
Millénium 2: La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette (2009) de Daniel Alfredson
Millénium 3: La reine dans le palais des courants d’air (2009) de Daniel Alfredson
également remonté en mini-série :
Millénium (2010) 6 épisodes de 90 mn (total des ajouts par rapport aux films = 90 mn environ)

Autre adaptation :
Millénium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes (The Girl with the Dragon Tattoo , 2011) de David Fincher avec Daniel Craig et Rooney Mara.

7 septembre 2019

Millénium 2: La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette (2009) de Daniel Alfredson

Titre original : « Flickan som lekte med elden »

Millénium 2: La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumetteAprès s’être mise au vert pendant un an, Lisbeth Salander rentre en Suède pour garder un œil sur son tuteur. Blomkvist est sans nouvelles. La revue Millenium accueille un couple de jeunes étudiants journalistes qui achèvent une thèse sur un trafic de jeunes prostituées…
Millénium 2: La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette est adapté du roman homonyme de Stieg Larsson, second volume de la trilogie Millénium. Initialement, les deux suites devaient être exploitées en quatre téléfilms mais le succès du premier film a poussé la chaîne publique Sveriges Television à les sortir sur grand écran (1). La qualité n’est plus du tout la même, il s’agit effectivement d’un téléfilm, avec une esthétique de téléfilm, et l’histoire, qui est déjà en elle-même bien moins forte, n’en paraît que plus banale. On ne s’intéresse guère à cette poursuite avec des méchants bien méchants et des gros bras qui cognent. On peut lever un sourcil lors de *la* révélation importante en milieu de film (il n’y en a qu’une). Nous sommes très loin de la qualité scénaristique du premier volet. Assez logiquement, cet opus n’a pas connu le succès du précédent.
Elle:
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Michael Nyqvist, Noomi Rapace, Lena Endre
Voir la fiche du film et la filmographie de Daniel Alfredson sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

(1) Les trois films ont toutefois été aussi exploités en série télévisée de 6 épisodes de 90 minutes (donc avec ajouts de scènes coupées au montage).

Millénium 2: La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumettePeter Andersson et Noomi Rapace dans Millénium 2: La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette de Daniel Alfredson.

La trilogie Millénium  de Sveriges Television:
Millénium, le film – Les hommes qui n’aimaient pas les femmes (2009) de Niels Arden Oplev
Millénium 2: La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette (2009) de Daniel Alfredson
Millénium 3: La reine dans le palais des courants d’air (2009) de Daniel Alfredson
également remonté en mini-série :
Millénium (2010) 6 épisodes de 90 mn (total des ajouts par rapport aux films = 90 mn environ)

Autre adaptation :
Millénium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes (The Girl with the Dragon Tattoo , 2011) de David Fincher avec Daniel Craig et Rooney Mara.

6 septembre 2019

Millénium, le film – Les hommes qui n’aimaient pas les femmes (2009) de Niels Arden Oplev

Titre original : « Män som hatar kvinnor »

Millénium, le film - Les hommes qui n'aimaient pas les femmesCassé par un procès en diffamation qu’il vient de perdre, un journaliste d’investigation travaillant pour le magazine Millenium est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans…
Ce film suédo-danois est la première adaptation du roman de Stieg Larsson, véritable phénomène planétaire avec ses 65 millions d’exemplaires vendus. Le réalisateur danois Niels Arden Oplev reste fidèle au livre, ne le simplifiant qu’à peine et ne succombant pas à la mode du rythme rapide : il prend son temps pour mieux se concentrer sur l’atmosphère. L’histoire nous captive d’autant plus. La suédoise Noomi Rapace est assez stupéfiante dans son rôle. Le film a donné une notoriété internationale à ses deux acteurs principaux. Du fait du succès de ce premier volet de la trilogie de Larsson, les suites initialement prévues pour être quatre téléfilms furent finalement exploitées sous la forme de deux longs métrages.
Elle:
Lui : 4 étoiles

Acteurs: Michael Nyqvist, Noomi Rapace, Lena Endre, Sven-Bertil Taube, Peter Haber
Voir la fiche du film et la filmographie de Niels Arden Oplev sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Remarque :
* Stieg Larsson n’a pas connu l’immense succès de son roman. Le journaliste-écrivain est décédé d’une crise cardiaque à 50 ans en 2004, quelques mois avant la parution du premier tome. Il était connu pour son engagement contre l’extrémisme de droite.

Millénium, le film - Les hommes qui n'aimaient pas les femmesMillénium, le film – Les hommes qui n’aimaient pas les femmes de Niels Arden Oplev.

La trilogie Millénium  de Sveriges Television:
Millénium, le film – Les hommes qui n’aimaient pas les femmes (2009) de Niels Arden Oplev
Millénium 2: La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette (2009) de Daniel Alfredson
Millénium 3: La reine dans le palais des courants d’air (2009) de Daniel Alfredson
également remonté en mini-série :
Millénium (2010) 6 épisodes de 90 mn (total des ajouts par rapport aux films = 90 mn environ)

Autre adaptation :
Millénium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes (The Girl with the Dragon Tattoo , 2011) de David Fincher avec Daniel Craig et Rooney Mara.

5 septembre 2019

Cherchez la femme (2017) de Sou Abadi

Cherchez la femmeÉtudiants à Science Po, Armand et Leila sont en couple. Mahmoud, le grand frère de Leila, revient d’un long séjour au Yémen qui l’a radicalement transformé. Il s’impose comme chef de famille et maintient sa sœur enfermée. Pour revoir Leila, Armand enfile le voile intégral et se fait passer pour une femme…
Après son très remarqué documentaire SOS Téhran (2002), la réalisatrice d’origine iranienne Sou Abadi n’a pas réussi à tourner d’autres films avant d’écrire cette comédie. Traiter de l’intégrisme islamiste sur le mode de l’humour est une démarche risquée mais elle remporte son pari grâce à une indéniable spontanéité et une absence de malice. Bien entendu, les clichés ne sont pas totalement évités. Les amis intégristes ressemblent à une bande de Pieds Nickelés plus inoffensifs qu’autre chose et il y a un parti-pris de simplicité dans l’approche globale. L’ensemble est amusant, presque bon enfant, en tous cas pétri de bonnes intentions.
Elle: 3 étoiles
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Félix Moati, William Lebghil, Camélia Jordana, Anne Alvaro
Voir la fiche du film et la filmographie de Sou Abadi sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Cherchez la femmeFélix Moati dans Cherchez la femme de Sou Abadi.

Homonymes :
Cherchez la femme (Herzogin Satanella, 1921) film muet autrichien de Michael Kertesz alias Michael Curtiz (film perdu?)
Cherchez la femme (1955) de Raoul André avec Georges Marchal et Geneviève Page (film perdu?)

4 septembre 2019

Moderato cantabile (1960) de Peter Brook

Moderato cantabileDans une ville portuaire des bords de la Gironde, Anne Desbaresdes a l’habitude d’assister aux cours de piano de son jeune fils. Pendant l’une d’elle, une femme est assassinée dans un café proche. C’est un crime passionnel. Cherchant à en savoir plus, elle fait la rencontre d’un ancien employé de l’usine de son mari…
Moderato cantabile est adapté du roman du même nom de Marguerite Duras paru en 1958, ouvrage parfois considéré comme faisant partie des œuvres les plus réussies du Nouveau Roman. L’auteure en a coécrit l’adaptation avec Gérard Jarlot. L’anglais Peter Brook reste ainsi très fidèle à l’œuvre et ne suit pas une trame narrative forte mais plutôt s’attache à créer une atmosphère. Les deux personnages cherchent l’amour mais en ont chacun une vision personnelle. Leurs rencontres sont en apparence banales mais elles sont marquées par un désir trouble. Très belle interprétation de Jeanne Moreau et du jeune Belmondo. Un film très sobre.
Elle: 3 étoiles
Lui : 3 étoiles

Acteurs: Jeanne Moreau, Jean-Paul Belmondo
Voir la fiche du film et la filmographie de Peter Brook sur le site IMDB.

Voir les autres films de Peter Brook chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Peter Brook

Remarques :
* Prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes 1960 pour Jeanne Moreau (ex-aequo avec Mélina Mercouri pour Jamais le dimanche de Jules Dassin).
* Le film est souvent assimilé à la Nouvelle Vague.

Moderato cantabileJean-Paul Belmondo et Jeanne Moreau dans Moderato cantabile de Peter Brook.

3 septembre 2019

Le Poirier sauvage (2018) de Nuri Bilge Ceylan

Titre original : « Ahlat Agaci »

Le Poirier sauvageSinan vient de terminer des études qui le destinent à être instituteur, avenir qu’il envisage sans enthousiasme. Il a écrit un livre qu’il aimerait voir publié mais cela demande de l’argent. Son père est couvert de dettes à cause de son ancienne passion pour le jeu et cela le désespère…
Nuri Bilge Ceylan et sa femme Ebru Ceylan ont écrit le scénario en se basant sur les souvenirs d’un ami, Akin Aksu, qui a lui aussi participé à l’écriture. Cette histoire aborde plusieurs thèmes. Le jeune Sinan se sent différent des autres habitants de son village et aspire à une autre vie que celles qu’il peut voir autour de lui. Mais, ne pouvant concrétiser ses espoirs, il s’enferme dans une semi solitude avant de s’apercevoir qu’elle est la même que celle de son père qu’il méprise. Il est donc question d’affirmation, d’acceptation sociale, d’héritage avec des digressions sur la modernité, le dogme religieux, la place de la femme. Le propos de Nuri Bilge Ceylan est loin d’être direct ou concis. Ce film de 3 heures se présente sous la forme de longs dialogues filmés en plans-séquences, qui reformulent souvent la même idée plutôt que l’explorer. Le réalisateur aime aussi déstabiliser le spectateur par des ellipses inattendues ou même le lancer sur de fausses pistes (en mêlant rêve et réalité). La photographie est travaillée, assez belle et parfois très belle. Le Poirier sauvage a été particulièrement louangé par la critique.
Elle: 3 étoiles
Lui : 2 étoiles

Acteurs: Dogu Demirkol, Murat Cemcir, Bennu Yildirimlar, Hazar Ergüçlü
Voir la fiche du film et la filmographie de Nuri Bilge Ceylan sur le site IMDB.
Voir la fiche du film sur AlloCiné.

Voir les autres films de Nuri Bilge Ceylan chroniqués sur ce blog…
Voir les livres sur Nuri Bilge Ceylan

Remarque :
* Akin Atsu, qui a co-écrit le scénario, interprète le rôle d’un des deux imams, celui qui parle beaucoup.

Le Poirier sauvageDogu Demirkol (le fils) et Murat Cemcir (le père) dans Le Poirier sauvage de Nuri Bilge Ceylan.

Le Poirier sauvageAhmet Rifat Sungar dans Le Poirier sauvage de Nuri Bilge Ceylan.